L' HISTOIRE

Aux alentours de Florence se trouve le village di Impruneta, fameux dès l’antiquité pour sa précieuse argile. Les Etrusques et successivement les Romains l’utilisaient déjà pour la création de vases et jarres capables de conserver à leur intérieur les propriétés intègres du vin, de l’huile ou d’autres produits. Cette terre particulièrement riche de précieux métaux tels que le quartz et le fer, appelée localement « terra turchina », argile bleue, donna origine à la tradition de la terre cuite. L’apparition au moyen âge des premiers commerces donna lieu à une tradition artisanale qui s’est prolongée jusqu’à nos jours, se distinguant dans différentes méthodes : manuelle (« colombino » ou « posteggiatura »), moulage ou « guscio »(coquille) ou encore industrielle. Le succès des produits en terre cuite de l’Impruneta est attesté par leur utilisation dans les chefs d’œuvres célèbres tels que la coupole de Brunelleschi du Dôme de Florence dont les tuiles et les briques sont admirées depuis 500 ans.

“PHASES DE LA PRODUCTION”

“Terre - Eau - Air - Feu”

En ces 4 éléments essentiels se résument les phases de la réalisation de la fameuse terre cuite de l’Impruneta. La précieuse terre est d’abord broyée finement et ensuite pétrie avec l’eau. Après cette phase de malaxage on procède au modelage qui peut être exécuté de différent façons, du moulage au « guscio » ou manuellement, qui est le mode le plus apprécié, qui rend chaque pièce unique en son genre. A différence d’autres zones, ici à Impruneta, la production « à main » ne s’effectue pas au tour mais selon l’antique méthode du « colombino » qui consiste à faire tourner autour du vase la personne : ainsi par l’adjonction en forme de spirale de morceaux d’argile (« lucignoli » dans le jargon des fournaises) le vase acquit sa forme.

colombino lisciatura orci

Quand le vase est achevé, il est prêt pour la phase délicate de la dessiccation pendant laquelle l’évaporation de l’eau réduira les dimensions de l’objet d’environ 10%. La durée de la dessiccation dépend de la saison et du lieu dans lequel elle s’effectue.

essiccazione essiccatura

Une fois sec, l’objet est soumis à la phase de la cuisson au cours de laquelle la température arrive à 1000° C. pour redescendre lentement jusqu’au complet refroidissement. Au bout de cette phase, qui dure environ 75 heures, on mouille abondamment chaque pièce pour en garantir une longue durée et une résistance élevée au gel et aux atmosphères marines.

orci orcio e neve